Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Les fortifications du XIe siècle, édifiées par Amaury Ier, présentent une forme allongée de l’ouest à l’est. Les murailles sont entourées d’un fossé et mesurent  80 cm d’épaisseur sur une hauteur d’environ 6m.

Quatre portes situées aux points cardinaux sont reliées par de hautes murailles, protégeant ainsi Montfort l’Amaury et ses habitants.  On retrouve aujourd’hui plusieurs vestiges imbriqués dans les habitations et les murs de terrasse.

Démantelées lors de l’invasion anglaise durant la Guerre de Cent Ans, elles sont finalement réédifiées au lendemain de la guerre des Religions de la fin du XVIe siècle, après que Charles IX ait promis aux habitants de donner à la Ville sa première charte, en échange de leur reconstruction.

En raison du développement de la ville dont la prospérité s’était accrue sous l’influence d’Anne de Bretagne, il fallut porter au triple la longueur de l’enceinte par un mur de clôture d’un peu plus de 60cm d’épaisseur. Montfort l’Amaury se dote alors de sept portes d’entrée dans la ville : Porte de la Tripière, Porte Bardoul, Porte de la Brosse, Porte de Paris, Porte de la Minotte, Porte du Vivier et Porte de la Moutière.

Fermer le menu