Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Après un examen du protocole d’accueil proposé par les enseignants de l’école communale, la Municipalité a décidé de maintenir l’école communale fermée jusqu’au 3 juillet 2020.

Le cadre national du dispositif officiel des mesures de protection contre le Covid-19 a été remis en mairie le jeudi 30 avril 2020 après-midi (63 pages). Les enseignants de l’école communale ont élaboré un protocole pédagogique conformément au cadre national, remis officiellement en mairie le lundi 4 mai 2020 au matin.

La Municipalité a examiné ces deux documents après avoir échangé avec le directeur de l’école pour tenter de répondre autant que faire se peut aux interrogations et modalités restées en suspens.

Au terme de cet examen, il apparaît clairement que malgré la qualité des documents étudiés, deux observations doivent présider à la décision :

  1. Le dispositif de l’État n’est pas en mesure de garantir la protection sanitaire maximale des enfants, des enseignants et des agents communaux.
  2. La complexité du dispositif à mettre en place, ajoutée au temps scolaire restant à couvrir, suppose un enseignement au sein de l’école moins performant que par la voie du téléscolaire.

Les raisons sanitaires de cette décision

Quelles que soient les mesures prises par les enseignants et les agents communaux, il apparaît impossible d’assurer une sécurité sanitaire viable.

  • Les enseignants rencontreraient de grandes difficultés à appliquer le protocole sanitaire, notamment le respect des gestes barrières par les enfants, en particulier en classe de maternelle.
  • Le département des Yvelines est toujours classé en zone rouge.
  • Le déconfinement du 11 mai est encore au conditionnel.
  • Les masques de l’Etat ne sont toujours pas parvenus à l’école.
  • La responsabilité pénale des enseignants et des élus est mal couverte par l’État.

Les raisons pédagogiques de cette décision

La réouverture de l’école à temps partiel constituerait une moins-value pédagogique pour les enfants.

  • 6 enseignants sur 8 pourront assurer un enseignement présentiel, et 4 pourraient bénéficier d’une absence dérogatoire, car parents d’enfants de moins de 16 ans.
  • Seuls quelques enfants sont concernés par l’accueil prioritaire (sur un effectif global de 175).
  • L’échelonnement des entrées et sorties des élèves par classe, l’application des gestes barrières tout au long de la journée entraîneraient une perte de temps d’enseignement estimée à environ 2h par jour pour chaque élève.
  • Le projet pédagogique local issu du protocole sanitaire national conduit les enseignants à accueillir au maximum deux groupes de 10 élèves en élémentaire et un groupe de 5 élèves en maternelle, dont les enfants prioritaires désignés par l’État.

En conséquence, cette contrainte ne permet pas de pouvoir accueillir les autres enfants.

Ainsi, pour moins de 10 % d’élèves susceptibles d’être présents, les enseignants devront partager le travail pédagogique dans une même journée entre télé-école et école présentielle ; une difficulté qui ne manquerait pas de dégrader le travail pédagogique des enseignants, auquel nous sommes attachés.

Enfin, la présence à temps partiel des enfants, la distanciation sociale contrainte et un dispositif sanitaire très complexe pourraient générer une perte de repères importante et stressante pour les enfants.

Suite au maintien de la fermeture de l’école, la Municipalité mettra en place un système de garderie à compter du mardi 12 mai 2020 pour les enfants prioritaires conformément à la liste officielle, limité à 16 enfants pour respecter au mieux les dispositions du protocole sanitaire. Ce service sera gratuit et effectif sur l’amplitude horaire (9h-16h30). Les parents fourniront un panier repas et un goûter aux enfants et les inscrire préalablement à la Mairie.

Fermer le menu